© FFT / Christophe Guibbaud

Né le 10 février 1958 à Lyon, Gilles Moretton a été joueur de tennis professionnel de 1977 à 1984. Il obtient le meilleur classement de sa carrière en simple (65e) en novembre 1981 et en double (55e) en janvier 1984. Membre de l’équipe de France de Coupe Davis (a participé à sept rencontres), il également atteint les huitièmes de finale de Roland-Garros en 1979 (défaite contre Björn Borg) et la finale du tournoi d’Atlanta en 1981 et a été titré trois fois en doublesur le circuit principal (Paris, Bordeaux et Aix-en-Provence). Après avoir mis fin à sa carrière à l’âge de 26 ans, il a mené une carrière d’entrepreneur pendant trente ans, guidé par sa passion du sport, qui l’accompagnera jusqu’à ce jour. Il fonde sa société GMO (Gilles Moretton Organisation), spécialisée dans l’organisation d’événements sportifs, avec laquelle il crée en 1987 le Grand Prix de Tennis de Lyon qui deviendra un grand rendez-vous du circuit ATP. Il dirigera ce tournoi jusqu’en 2009. En 1995, GMO reprend l’organisation du Marathon de Lyon. Six ans plus tard, en 2001, Gilles Moretton est nommé Président du directoire du club ASVEL Basket, qu’il dirigera durant treize ans (jusqu’en 2014). Sous sa présidence, le célèbre club de basket remporte deux titres de champions de France, en 2002 et 2009. Il crée en 2004 la société Gones & Sports, qui regroupe Occade Sport (Grand Prix de Tennis de Lyon et le Marathon de Lyon) et l’ASVEL. En 2005, il est nommé directeur général de l’agence de marketing sportif Sportfive, un poste qu’il occupera jusqu’en 2007. En avril 2010, il rejoint à un groupe d'investisseurs lyonnais qui rachète la chaîne de télévision locale TLM (Télé Lyon Métropole), dont il devient le président de juillet 2013 à janvier 2015.

En janvier 2018, il décide de s’engager pour le développement du tennis, et est élu Président de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes de Tennis, avant d’être réélu en novembre 2020.

Trois mois plus tard, il devient le 15e Président de la Fédération Française de Tennis avec son projet « Ensemble Pour un Autre Tennis », à la suite d’une campagne de plus d’un an, menée partout sur le territoire français.